Gluten business

Publié le par Agent Commercial Bio

Gluten business

Peur des OGM ou de leurs ersatz, refus de manger du gluten... Confrontés à la méfiance grandissante des consommateurs, les professionnels de la filière semences céréales et protéagineux, réunis jeudi 7 avril sous la houlette du Gnis (le Groupement national interprofessionnel des semences et plants) se sont fixé deux mots d'ordre: continuer de miser sur le développement technologique et démystifier les peurs. "Au vu de son potentiel, la France va rester leader des semences, mais comment rendre ces potentialités, qui sont prometteuses, accessibles et acceptables ? L’instrumentation des peurs a fait que des militants ont gagné l’opinion", constate la première vice-présidente de la FNSEA, Christiane Lambert.

La polémique sur les organismes génétiquement modifiés a laissé place à un ensemble de peurs liées au développement des biotechnologies, aux modes de culture et aux composants des céréales, dont la mode du "sans gluten" représente la figure de proue. "Le business du gluten, c’est déjà plusieurs milliards d’euros. Quand on dépense pour promouvoir le « sans gluten », ce n’est pas uniquement par intérêt sanitaire !", lance le président de la section Céréales à paille et protéagineux du Gnis, Thierry Momont....

l'article complet ci dessous

Publié dans gluten, ogm, business

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :